21/09/2020 18:00

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2020 : KALRAY POURSUIT SA FEUILLE DE ROUTE ET SE POSITIONNE COMME LA SEULE OFFRE SOUVERAINE EUROPÉENNE DE PROCESSEUR INTELLIGENT

  • Data centers : certification de la solution Kalray basée sur Coolidge™ pour les serveurs de stockage, attendue pour octobre et intégration en cours de cette solution NVMe-oF[1], avec l'acteur majeur Taiwanais Wistron, pour une mise en production d'ici fin 2020 ;
  • Automobile : intégration de l'offre « Compute Acceleration » de Kalray dans la solution BlueBox de NXP Semiconductors visant le marché de l'automobile, à la suite de l'investissement de NXP dans Kalray au premier semestre 2020 ;
  • Autres opportunités : discussions en cours avec des acteurs de premier plan intéressés par l'offre « Compute Acceleration » de Kalray pour des marché « Edge Computing » ayant des besoins proches de l'automobile, comme le marché de la 5G (Open Radio Access Network) et l'Industrie 4.0 (Machine Vision) ;
  • Comptes semestriels : bonne maîtrise des coûts, en ligne avec les projections annoncées dans le contexte de crise sanitaire ;
  • Trésorerie disponible : 19,0 M€ à fin juin 2020, renforcée par l'entrée au capital de NXP et la mise en place d'un Prêt Garanti par l'État (PGE) ;
  • Perspectives : confirmation des objectifs financiers.

Grenoble, le 21 septembre 2020 - Kalray (Euronext Growth Paris : ALKAL), pionnier des processeurs dédiés aux nouveaux systèmes intelligents, présente ses résultats du 1er semestre 2020 (du 1er janvier au 30 juin 2020) et réaffirme à cette occasion ses perspectives.

Éric BAISSUS, Président du Directoire de Kalray, déclare :

« Grâce aux avancées réalisées au 1er semestre, que ce soit sur le plan produit, avec les derniers développements de notre offre de solutions basées sur Coolidge™, que des partenariats, avec NXP Semiconductors notamment, nous abordons cette fin d'année avec beaucoup d'ambitions. La perspective d'intégrer notre processeur intelligent dans les prochaines générations de serveurs de stockage dédiés aux data centers sera une nouvelle étape majeure sur un marché dont le rôle, déjà essentiel, est devenu d'autant plus crucial en raison de la crise sanitaire actuelle. L'offre que nous avons développée, dans le cadre de l'automobile intelligente, est aujourd'hui également pertinente pour le marché du « Edge Computing » et les discussions en cours, avec des acteurs de premier plan, visant à utiliser nos solutions actuelles sur des marchés comme la 5G ou l'Industrie 4.0, nous semblent extrêmement intéressantes, notamment pour des considérations de cycles de ventes beaucoup plus courts que l'automobile.

Enfin, à l'heure où le mouvement de concentration du secteur pousse de nombreux acteurs à passer sous pavillon américain, nous avons en outre l'opportunité unique de nous positionner comme une alternative souveraine à l'échelle européenne sur le marché stratégique des processeurs pour systèmes intelligents. »

lancement programmÉ de la solution nvme-of pour le marchÉ du stockage

Après la commercialisation, à compter du deuxième trimestre 2020, des kits de développement permettant aux clients de Kalray de bâtir leurs prochaines générations de produits intégrant CoolidgeTM, Kalray a engagé les démarches de certification de son offre NVMe-oF pour le marché des data centers. La certification NVMe-oF fournie par un laboratoire indépendant est attendue pour le mois d'octobre.

En parallèle, Kalray a pu délivrer à son partenaire Wistron sa solution NVMe-oF afin de commencer l'intégration de cette dernière dans les serveurs de stockage du groupe taiwanais. Wistron est un des plus importants fabricants de serveurs pour data centers au monde. Kalray prépare ainsi activement son déploiement commercial sur le marché des cartes d'accélération pour les data centers en se positionnant comme un leader sur la technologie NVMe-oF. Le marché des serveurs de stockage NVMe-oF, nouvelle génération de serveur très haute performance, est en cours de décollage comme le confirme Dennis Hahn, Senior Analyst, Cloud & Data Center pour OMDIA, dans son rapport intitulé Data Center Storage Equipment Market Tracker : « Les plateformes JBOF, basées sur la technologie NVMe-OF, commencent tout juste à être intégrées dans les data centers des entreprises pour leurs très hautes performances et se développent rapidement au sein des infrastructures hyper-convergées et dans des applications à forte intensité de données. »

Accord structurant avec NXP semiconductors sur le marché automobile

En parallèle, sur le marché de l'automobile, Kalray continue à développer sa collaboration avec NXP Semiconductors, le leader mondial des semiconducteurs pour ce marché. L'accord avec NXP est le fer de lance de la stratégie de Kalray dans le domaine. Grâce à cet accord structurant, Kalray a renforcé sa légitimité dans ce secteur tout en se dotant de nouveaux moyens technologiques (par une mutualisation des compétences), commerciaux (par la place prépondérante de NXP dans le domaine) et financiers (grâce à l'investissement de 8 M€ de NXP dans Kalray).

Les deux partenaires poursuivent leurs travaux en vue du lancement de la prochaine génération de la BlueBox de NXP, plateforme matérielle et logicielle qui intégrera la solution Kalray et vise un large spectre de véhicules intelligents et autonomes, allant du niveau L2 (systèmes avancés d'aide à la conduite « ADAS/AD » déjà déployés dans les véhicules actuels), aux niveaux L4 (autonomie complète sur certaines zones) voire à terme L5 (autonomie complète, voiture sans volant).

Nouvelles opportunitÉs COMMERCIALES DANS LE « EDGE COMPUTING » COMME la 5g et l'industrie 4.0

L'offre de Kalray pour l'industrie des data centers et l'automobile répond également à un besoin plus large de l'industrie : traiter un flot massif de données, au plus proche de là où elles sont générées, pour en retirer des informations pertinentes. Un élément essentiel des marchés du « Edge Computing[2] ».

Dans ce contexte, Kalray a engagé des discussions avec des acteurs majeurs et clients potentiels dans les domaines de la vision industrielle (analyse et identification de défauts sur des chaînes de production par exemple) pour l'industrie 4.0 et les réseaux 5G notamment.

Bonne maÎtrise des coûts et des finances en lignes avec les prévisions

Sur le premier semestre 2020, Kalray a généré 489 K€ de chiffre d'affaires (contre 456 K€ au 1er semestre 2019), principalement composé de ventes de stations de développement et de licences de Coolidge™, malgré une baisse d'activité sur le marché de l'automobile due à la crise sanitaire.

L'EBITDA[3] semestriel est stable par rapport au 1er semestre 2019, à -2 612 K€, traduisant la parfaite maîtrise des charges face à la crise sanitaire, en ligne avec les annonces faites par la société. Durant cette période, la société n'a pas eu recours au chômage partiel et a continué à investir à la fois sur le plan humain et technologique : 11 recrutements ont été effectués au 1er semestre 2020, principalement pour des postes d'ingénieurs et de support clients afin de préparer au mieux le lancement commercial de Coolidge™. L'augmentation de 18% des charges de personnel a été compensée par une diminution de 17% des autres charges externes, notamment liée à l'internalisation de certaines compétences (impact sur la sous-traitance) et la limitation des déplacements.

Compte tenu de la hausse des dotations aux amortissements et provisions (+42% à 3 984 K€), liée notamment au démarrage de l'amortissement des frais de développement de Coolidge™, et après prise en compte du crédit d'impôt recherche (+16% à 1 336 K€), le résultat d'exploitation retraité[4] ressort à -5 260 K€ contre -4 305 K€ un an plus tôt. Le résultat net semestriel est de -5 301 K€ en 2020 contre -4 357 K€ en 2019.

Trésorerie disponible renforcée au 30 juin 2020

Au 30 juin 2020, la trésorerie disponible de Kalray s'établit à 18 990 K€, contre 15 725 K€ au 31 décembre 2019, pour 9 568 K€ de dettes financières (dont 6 476 K€ d'avances conditionnées) et 29 347 K€ de fonds propres.

La structure financière a été renforcée par l'investissement de NXP Semiconductors pour 8 000 K€ et par l'encaissement de la première moitié d'un Prêt Garanti par l'État de 5 000 K€ accordé par les partenaires bancaires (Bpifrance, BNP Paribas et CIC). La seconde moitié du PGE a été encaissée tout début juillet 2020. Ces financements additionnels ont permis de couvrir la hausse, telle qu'anticipée, de la consommation de trésorerie sur le 1er semestre. Le free cash-flow[5] ressort ainsi à -8 247 K€ contre -6 613 K€ au 1er semestre 2019, du fait notamment d'une progression des investissements.

Confirmation des objectifs financiers

Comme annoncé, Kalray anticipe un chiffre d'affaires 2020 comparable à celui de 2019, l'accroissement significatif des ventes étant attendu à partir de 2021 avec la commercialisation en volume des produits basés sur Coolidge™ par les clients de Kalray. Les dépenses opérationnelles devraient être en augmentation d'environ 20% pour l'année 2020 par rapport à 2019, du fait des recrutements (8 nouvelles embauches prévues au 2nd semestre en plus des 11 réalisées au 1er semestre) et du montant alloué au déploiement des projets dans le cadre du partenariat avec NXP Semiconductors. Le free cash-flow devrait ainsi, en ligne avec les prévisions, être inférieur en 2020 à celui de 2019 (-14 187 K€).

Sur la base d'un calendrier commercial prévoyant la mise sur le marché de ces premiers produits Data Center d'ici la fin du 2nd semestre 2020 et une montée en puissance de la production courant 2021, Kalray confirme son ambition d'atteindre un EBITDA mensuel à l'équilibre mi-2021 et un chiffre d'affaires annuel de 100 M€ entre mi-2022 et mi-2023.

Mise à disposition du rapport financier semestriel 2020

Les états financiers consolidés ont été arrêtés par le Directoire et examinés par le Conseil de surveillance en date du 17 septembre 2020. Le rapport financier semestriel, incluant les comptes au 30 juin 2020 et leurs annexes, est disponible dans la rubrique « Documents financiers » sur le site Internet de la société
www.kalray-bourse.com.

À PROPOS DE KALRAY

Kalray (Euronext Growth Paris - FR0010722819 - ALKAL) est une société de semi-conducteurs « fabless », pionnière dans une nouvelle génération de processeurs pour les systèmes intelligents. Les processeurs intelligents MPPA® de Kalray sont capables d'analyser à la volée une quantité extrêmement importante de données, proche de là où ces données sont générées, et d'interagir en temps réel avec le monde extérieur. Ces processeurs peuvent ainsi exécuter des algorithmes d'IA nécessitant une forte puissance de calcul et, en parallèle, de nombreux autres programmes et tâches, tels que des algorithmes mathématiques, de traitement du signal, des piles de logiciels réseau ou de stockage. Les processeurs intelligents de Kalray sont amenés à être déployés dans les secteurs en pleine expansion du « Edge Computing » et de l'IA, tels que les data centers modernes, les réseaux 5G, les véhicules autonomes, les équipements de santé, l'industrie 4.0, les drones et les robots… L'offre de Kalray, qui comprend aussi bien des processeurs que des cartes électroniques, ainsi qu'une suite logicielle, s'adresse aux fabricants de systèmes de stockage de données et serveurs de calcul, aux intégrateurs de systèmes intelligents et aux fabricants de produits grand public comme les constructeurs automobiles. Fondée en 2008 comme spin-off du CEA, Kalray compte parmi ses investisseurs : Alliance Venture (Renault-Nissan-Mitsubishi), Safran, NXP Semiconductors, CEA et Bpifrance. Pour plus d'informations : www.kalrayinc.com

CONTACTS INVESTISSEURS
Éric BAISSUS

[email protected]
Tel. 04 76 18 90 71
 
ACTUS finance & communication
Jérôme FABREGUETTES-LEIB
[email protected]
Tel. 01 53 67 36 78
CONTACTS PRESSE
Loic HAMON

[email protected]
Tel. 04 76 18 90 71
 
ACTUS finance & communication
Serena BONI
[email protected]
Tel. 04 72 18 04 92








Annexes :

Compte de résultats

K€ - données auditées 30 juin 2020 30 Juin 2019
Chiffre d'affaires 489 456
Subventions 980 1 056
Production immobilisée (R&D) 3 548 3 279
Autres produits 38 55
PRODUITS D'EXPLOITATION 5 055 4 846
Achats et variation de stocks (144) (66)
Charges d'exploitation (7 523) (7 432)
 dont charges de personnel (4 570) (3 872)
 dont autres charges externes (2 954) (3 560)
EBITDA (2 612) (2 652)
Dotations aux amortissements et provisions (3 984) (2 800)
RESULTAT D'EXPLOITATION (6 595) (5 452)
CREDIT D'IMPOT RECHERCHE 1 335 1 147
RESULTAT D'EXPLOITATION RETRAITE (avec CIR) (5 260) (4 305)
RESULTAT FINANCIER (41) (23)
RESULTAT EXCEPTIONNEL   (29)
RESULTAT NET (5 301) (4 357)


Bilan

K€ ACTIF - données auditées 30 juin 2020 31 décembre 2019
Immobilisations incorporelles 18 460 16 935
Immobilisations corporelles 4 510 4 673
Immobilisations financières 546 609
ACTIF IMMOBILISE 23 516 22 217
Stocks 220 240
Créances Clients 454 764
CIR, CICE, créances fiscales & subventions 2 147 1 779
Disponibilités 18 990 15 725
ACTIF CIRCULANT 21 811 18 508
Comptes de régularisation (CCA) 561 414
TOTAL ACTIF 45 889 41 140

 

K€ PASSIF – données auditées 30 juin 2020 31 décembre 2019
CAPITAUX PROPRES 29 347 26 665
Provisions 107 89
Avances conditionnées 6 476 5 904
Emprunts bancaires 3 092 775
Fournisseurs 2 180 3 128
Dettes fiscales et sociales 1 441 1 549
Autres dettes 536 354
TOTAL DETTES et PROVISIONS 13 832 11 799
Produits constatés d'avance (subventions) 2 709 2 676
TOTAL PASSIF 45 889 41 140

Tableau des flux de trésorerie

K€ - données auditées 30 juin 2020 31 décembre 2019
Capacité d'autofinancement (2 333) (5 204)
Variation du BFR (1 505) 1 138
Flux d'exploitation (3 838) (4 066)
Acquisitions d'immobilisations (1 734) (5 335)
Production immobilisée (R&D) (3 548) (6 217)
Subventions d'investissement 873 1 431
Flux d'investissement (4 409) (10 121)
FREE CASH-FLOW (8 247) (14 187)
Augmentations de capital (nettes des frais) 7 998 96
Dette financière nette 2 317 318
Avances conditionnées et subventions perçues d'avance 1 197 716
Flux lié aux opérations de financement 11 512 1 130
Variation de la trésorerie 3 265 (13 057)
Trésorerie d'ouverture 15 725 28 782
Trésorerie de clôture 18 990 15 725

[1] NVMe-oF est une norme mondiale définissant l'utilisation du protocole NVMe sur Ethernet, permettant l'accès à distance à des serveurs de stockage à très grande performance

[2] La très grande majorité des données sont générées à la périphérie du réseau. C'est ce qu'on appelle le « Edge ». Cisco estime, par exemple, que seulement 25% des données utilisables atteindront un data center centralisé. La plupart de ces données seront de nature éphémère et ne seront ni enregistrées, ni stockées, et doivent être traitées en temps réel, là où elles sont créées. C'est ce qu'on appelle le « Edge Computing ». Le marché du Edge Computing est estimé à près de 5,5 Md$ en 2025.

[3] Ebitda : Résultat d'exploitation hors dotations aux amortissements sur immobilisations et hors dotations aux provisions et dépréciations

[4] Résultat d'exploitation retraité : Résultat d'exploitation + Crédit Impôt Recherche

[5] Free cash-flow : flux de trésorerie générés par l'exploitation + flux de trésorerie liés aux opérations d'investissements


Cette publication dispose du service "Actusnews SECURITY MASTER".
- SECURITY MASTER Key : nJ1rZ5lvZmrFnXCdlclsa2mVnGxkw2XGZWadlJJpaJqcmmxgnG6SasabZm9mlmZm
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.


Partie fournie par Actusnews Wire © (diffuseur professionnel d'information réglementée)